QUI SOMMES NOUS
PROJET
ITINERAIRE
CARNETS
PHOTOS
RENCONTRES
PRÉPARATION
PARTENAIRES
anglais espagnol
ACCUEIL
Carnet de voyage Brésil
 

Logo Tour du monde

TOURNONS ENSEMBLE


ARTICLES

Récits

- Do Brasil

- Escapade à Rio
(maman de Yann)

- Bibiche à Rio

- Santa Catarina

- Rencontre dans le Brésil colonial

- Voyage dans le temps

Divers



ACTUALITE AU BRESIL
Actualités Brésil
traduisez le avec Google

 


D'AUTRES RECITS
SUR LE BRESIL
 
L'or du Brésil
Jean-Christophe
Juillet 2004

CAPITALE : BRASILIA

LANGUE : PORTUGAIS

RELIGION : CATHOLICISME

POPULATION : 162 M

SUPERFICIE : 8 512 000 Km²

CARNET DE VOYAGE AU BRESIL
(13ème étape)
Drapeau Brésil


Plus qu'un pays en Amérique du Sud, le Brésil est un continent dans le continent (16 fois la France). De l'Amazone infinie aux colossales chutes d'Iguaçu, des forêts d'Amazonie au continent marécageux du Pantanal, en passant par ses plages tropicales et des villes à l'architecture coloniale préservée, le Brésil fait frémir les hommes qui foulent sa terre.

ITINERAIRE (30 jours) : Foz de Iguaçu - Brasilia - Salvador de Bahia - Pantanal - Isla Itaparica - Ilhéus - Porto Séguro - Rio de Janeiro - Belo Horizonte - Florianopolis - Isla Santa Catarina

"BIBICHE A RIO"

Rio.....

Nos visiteurs rentrent en France : nous finissons la soirée dans un quartier animé...

C'est l'heure du départ : Thierry et maman Michelle s'envolent alors pour Paris et nous nous retrouvons tous les deux avec l'impression d'un "trop calme"... Nous reprenons alors un bus pour Copacabana. Yann gardant sa chambre d'hôtel pour les deux soirs suivants, nous dégustons un excellent foie gras du Périgord devant la fenêtre avec vue sur la mer. Nous partons ensuite fêter nos retrouvailles dans le quartier de Carioca au centre de Rio. Compte tenu de la foule à l'entrée d'une boîte de nuit réputée, nous décidons de poursuivre jusqu'à Dama da Noite, un bar musical dans lequel Estelle était déjà allée avec Thierry. Là, un groupe de jeunes chanteurs équipés de cinq instruments musicaux différents, se met en place. La pièce se remplit peu à peu, un photographe se joint au monde. Nous buvons un verre de Capirihna au curaçao bleu puis une bière au son de la samba. Dans la nuit, nous partons à la recherche d'un bus et passons alors dans une rue piétonne très animée de musique hard-rock. Nous pénétrons dans celle-ci, toute taguée et bondée de jeunes gens déchirés. Nous rejoignons alors un arrêt de bus à une place centrale. A destination, Yann me raccompagne au backpacker avant de retourner à son hôtel, et nous nous donnons rendez-vous au lendemain soir.

Visite guidée du Palacio del Ihla Fiscal...

Le lendemain matin, je découvre que la station de métro est fermée et j'apprends que c'est jour férié ce dimanche. Je cherche alors un bus pour me rapprocher de la marine de Rio de Janeiro.
Alors qu'à la marine, je tente d'acheter un billet pour aller visiter l'Ihla Fiscal, le guichetier m'informe que le bateau de 14h30 est complet et qu'il faudra attendre le prochain en fin d'après-midi. Face à ma déception, il me trouve finalement une place pour le départ de début d'après midi ! Je profite de l'avance sur l'horaire pour visiter les bateaux musées à quai. Alors que je m'installe dans le bateau pour rejoindre l'Ihla Fiscal, un groupe de femmes âgées typiquement africaines se joint pour la traversée. Le palais situé sur l'Ihla Fiscal est d'un vert citron très inhabituel pour un bâtiment. Il date des années 1880-1890 à la demande d'un Poste de Douanes par l'Empereur Don Pedro II. De style gothique, en pierres taillées, il doit son inspiration aux châteaux du XIVème siècle du Sud de la France ! Construits pendant sept années par des esclaves, l'horloge manuelle originaire d'Allemagne doit être encore aujourd'hui, remontée deux fois par semaine par des techniciens. La salle cérémoniale est célèbre pour le dernier bal de l'empire du 9 novembre 1889 (six jours avant la proclamation de la République) et qui abrita quelques 2.000 convives. Durant cette visite guidée, une jeune cariocaine d'origine africaine, accompagnée de son petit-frère, m'abordera, très heureuse de pouvoir parler avec un anglais en cours d'apprentissage.


De retour sur le bateau, le groupe de "mamas" se met à chanter, en reprenant en cour chacune des voix émanant avec force. De jeunes métisses brésiliennes frappent alors dans leurs mains, puis se lèvent et dansent en associant leur voix à celles du groupe. Ainsi, sous ces mouvements et airs rythmés, nous revenons au port d'origine.

Promenade dans Rio et Copacabana...

Je marche ensuite dans les rues voisines où de multiples vendeurs sont présents. De retour à la guesthouse, je découvre un message de Yann m'indiquant qu'il est parti assister à un match de football au stade Maracana. Je me dirige alors vers la plage de Copacabana et m'endors sur le sable quand un pêcheur vient me réveiller, me précisant de tenir mon sac sous ma tête pour éviter tout vol ! Le soir, je retrouve Yann pour flâner dans Copacabana à l'écoute des sambas des rues. Après un dîner rapide, nous nous installons sur une terrasse près de la plage pour écrire nos récits jusque tard dans la nuit, tout en buvant des jus de coco dans leur coque...

Un lundi qui se termine par une fouille au corps !

Au petit matin, je pars à la plage pour quelques heures de baignade et de lecture. Puis, avec Yann, nous allons dans l'agence de Quantas afin de confirmer notre vol pour Santiago le 22 février. Nous buvons ensemble un sucos (jus de fruit naturel) avant de reprendre chacun notre programme personnel qui pour moi se limitera à une ballade rêveuse le long de la plage de Copacabana. Le soir, avec Yann, nous mangeons des hamburgers puis finissons la soirée dans un cybercafé. Sur le chemin du backpacker, nous nous asseyons un instant sur les bancs de la place centrale voisine, parlant planning, Yann commençant à sortir ses filtres pour rouler une cigarette... Soudain, un policier nous interpelle et demande à Yann de sortir les affaires de ses poches, le fouillant à la recherche de marijuana. Perdant patience, après un interrogatoire répété, il repartira énervé. Nous rentrons à la guesthouse surexcités par cette aventure ! A la lecture de notre guide de voyage, il est inscrit que toute détention de marijuana entraîne la prison (et quelle que soit la quantité) ! La nuit sera difficile dans le dortoir des filles : une femme d'une cinquantaine d'année, originaire des Philippines et habitant Los Angeles, ne cessant de me questionner sur mon voyage. Peu propre sur elle, je m'endors avec la pensée de puces...

Vue panoramique sur Rio de Janeiro, du Pao de Azucar...

Le lendemain matin, je prends un bus pour rejoindre la colline dominant la baie de Rio : le Pao de Azucar (pain de sucre, nom dû à sa forme). Deux funiculaires m'amènent alors au sommet d'où la vue est superbe sur la baie de Rio et la plage de Copacabana. Les avions pour leur atterrissage se positionnent de front face au Pao, et dans les airs des rapaces volent tout près. Je marche alors sur les petits chemins des versants du Pao en appréciant cette sensation de légèreté. Les touristes sont peu nombreux à mon grand enchantement. De retour au pied du pain de sucre, je demande à des personnes attendant à un arrêt de bus, le numéro de bus me permettant d'atteindre le centre de Rio. Là, toutes les personnes tentent de me répondre dans le même espace de temps, entraînant alors un brouhaha de portugais incompréhensible. Une femme me dit alors de monter dans le même bus qu'elle. A l'intérieur de celui-ci, elle interrogera toutes les personnes pour savoir quel est l'arrêt le plus proche du musée que je souhaite rejoindre !

Visite du musée national historique de Rio...

Allant au musée "nacional historico", elle descendra au même arrêt et souhaitera m'accompagner jusqu'à être certaine que je ne pourrai pas me perdre. Le musée comprend une exposition sur l'évolution de la mode sur plusieurs siècles, la présentation du règne de Don Pedro II, des sculptures et peintures contemporaines...

Sur la plage, un homme m'accoste...

Tel un rituel de fin de journée, je profite ensuite de la plage de Copacabana. Alors que je rédige tranquillement quelques notes, un homme d'une soixantaine d'années s'approche de moi, prétextant être intéressé par mes écrits, étant lui-même journaliste. Il me précise alors qu'il est en vacances pour quelques temps, et qu'il souhaite m'inviter à passer deux ou trois jours sur une île proche de Rio, réputée pour être agréable et romantique, Ihla Grande.
Après de nouvelles tentatives, et de nouveaux refus de ma part, il me faudra feinter pour rejoindre le backpacker dans lequel j'ai rendez-vous avec Yann sans qu'il ne m'accompagne.

Une soirée paisible...

A 20h00, je suis heureuse de retrouver Yann pour partager avec lui quelques sucos et beignets. Nous entrons vers minuit dans un Bingo qui ressemble plus à une salle de jeu qu'à une loterie familiale. Yann misera tout sur un seul round par erreur et perdra en quelques secondes sa mise. Déçus, nous quittons la pièce pour finir au Mac Donald voisin. Dans le patio de la guesthouse, alors que la plupart des touristes sont couchés, Martin un Allemand de Munich, me parlera dans sa langue, me confondant alors avec une autre personne. Nous finirons une bière tout en discutant. Le lendemain, plusieurs personnes réitéreront la confusion de langue.

Nous parcourons le quartier de Santa Teresa en tramway et découvrons le sambodrome...

Yann me réveille au petit matin et après un petit-déjeuner dans les petits magasins de sucos de Copacabana, nous nous dirigeons vers Cinelandia pour prendre un tramway réputé pittoresque à travers le quartier de Santa Teresa. En fait, le tramway est composé de deux wagons ouverts où les locaux, pour ne pas payer, s'agrippent aux rambardes extérieures ! Le tramway grimpe dans une cité aux maisons très typiques, anciennes et colorées, souvent en cours de restauration. Nous descendons à un lieu où nous dominons une partie de Rio et le sambodrome, rue composée d'une étendue de gradins fixes dédiés au carnaval annuel.
Nous pénétrons alors dans le sambodrome en plein aménagement pour le carnaval qui aura lieu début mars...

A l'intérieur du Stade Maracana...

Ensuite, je pars visiter le stade Maracana et son musée, retrouvant Yann dans la soirée. Plus grand stade du monde, celui-ci peut contenir 110.000 personnes. Je visite alors les vestiaires qui, à ma surprise, comprennent des baignoires, tables de massage, et un mini terrain de gazon synthétique avec buts...

Puis dans la demeure du Président Vargas.

Je reprends alors le métro pour Catete, où je visite le Palacio Museo nacional, belle demeure coloniale. C'est là que vécut et se suicida le Président Vargas. Je rencontre Ignès, une femme de Manaus vivant maintenant à Sao Paulo, et nous resterons en contact.

Soirée dans l'école de samba Salgueiro !

Le soir, avec Yann nous partons assister à la répétition de l'école de samba de Salgueiro, répétition à laquelle j'ai assisté avec Thierry une semaine auparavant. Martin, l'Allemand rencontré à la guesthouse et Rudy, un autre Allemand se joignent à nous. L'ambiance est toujours aussi démente sauf que cette fois-ci, l'entraînement a lieu dans une cour extérieure. Les groupes défilent, femmes âgées munies de parapluies, hommes au torse dénudé et musclé, enfants, jeunes femmes... Rires, sensualité et joie ressortent de cette représentation. Positionnés en hauteur, nous observons d'abord le défilé. Puis, avec Martin, nous rejoignons la cour intérieure pour nous essayer à la danse. Deux filles que je tenterai de suivre dans leur gestuelle me demandent de me joindre à elles ! La répétition touchant à sa fin, Martin partira avec d'autres personnes dans une boîte de nuit. Rudy, Yann et moi boirons quelques verres sur les terrasses de la rue voisine où nous serons les seuls touristes présents. Des femmes brésiliennes boiront avec nous, puis nous conseilleront de prendre un taxi pour rentrer à nos dortoirs... Rudy négocie hardiment le prix de la course en portugais avec succès !


Rencontre d'un trio français en fin de tour du monde...

Dans la nuit, à la guesthouse, je discute en français, Rodolphe, m'expliquant qu'il est en tour du monde avec deux autres amis et qu'ils passent au Brésil leur dernier moment avant le retour en France...

Journée et soirée à Copacabana

Le matin, je pars visiter le fort situé au bout de la plage de Copacabana et en pointe d'Ipanema. Je passe le reste de la journée à déambuler dans les rues ombragées après avoir profité de la plage. Le soir à 20h00, je retrouve Yann et nous partons tous les deux faire un footing le long de la plage, comme de nombreux cariocas d'ailleurs. En fin de soirée, nous dînons et allons boire un verre avec Rudy. Dans la nuit, des israéliennes revenant de discothèque et dormant dans mon dortoir, allumeront la lumière et discuteront à haute voix m'obligeant à intervenir...

Randonnée dans la Forêt de Tijuca...

A 08h00, je réveille Yann et après un petit déjeuner de sucos et gâteau, nous empruntons le métro jusqu'à la dernière station de la ligne 1. Puis, nous prenons le bus pour atteindre la barra de Tijuca en vingt minutes.
Dans ce parc avec 33 kilomètres de jungles tropicales, nous essayons d'imaginer la naissance de Rio ici même. Et pourtant quel contraste avec cette ville : forêt verte et touffue, arbres majestueux, ruisseaux et cascades, chants d'oiseaux, lézards... Nous comptons monter au pic de Tijuca à 1012 mètres d'altitude afin de dominer la ville. Nous accédons tout d'abord à la cascade de Taunay haute de 35 mètres. D'une route goudronnée peu fréquentée, nous pénétrons ensuite dans un chemin forestier. A l'intérieur de la forêt, nous croisons iguanes et singes. Des morpheus volent à nos côtés. Après 40 minutes d'ascension, nous nous trouvons face à un escalier de pierre que nous grimpons pendant un long moment. Nous accédons au sommet du Barra de Tijuca qui nous offre alors une superbe vue panoramique sur Rio, le Centro, Copacabana, Leblon. De grosses cigales se font entendre sur ce pic.
Pendant plus d'une demi-heure, nous restons ainsi assis à contempler le paysage en contrebas. Puis, nous rebroussons chemin et sur le chemin goudronné, décidons de manger sur la terrasse d'un restaurant. Après un repas copieux de salade accompagné d'une bonne bouteille de vin rouge brésilien, nous redescendons la route sous un soleil de plomb et gais...

Réservation de bus pour le lendemain...

Un bus nous déposera alors au rodevaria, terminal de bus, où chacun réservera son bus en fonction de sa destination : Yann pour Florianopolis et moi pour Belo Horizonte dans le Minas Gerais. Dans le bus qui nous ramène à Copacabana, je m'endormirai, doublement fatiguée...

Soirée cinéma...

Le soir, au cinéma, nous regardons "O Chamado" film de suspense étrange, en anglais sous titré en portugais. Nous finissons la soirée sur l'avenue de la plage à boire une agua de coco. Puis je quitte Yann pour aller dormir alors qu'il ira se promener sur Ipanema...

Découverte du Jardin Botanique...

Je pars le lendemain matin visiter le Jardin Botanique en empruntant un bus. Le parc est immense et il me faudra plus de deux heures pour le parcourir : la disposition des plantes est aérée, non stricte donnant parfois un aspect sauvage. Le parc comprend principalement des plantes vertes très variées, des serres d'orchidées, des plantations amazoniennes, un jardin de roses, un petit étang avec des nénuphars de tailles impressionnantes... Un cygne s'avance doucement sur une petite rivière. Un emplacement est réservé aux arbres de la nation, arbres offerts par des pays du monde. L'arbre de la France me paraît ridicule face aux autres !
De retour à Copacabana, sous une forte chaleur, je pars me rafraîchir par une longue baignade dans l'océan.

Dernier soir à Copacabana avec Yann

En fin de soirée ce samedi, je retrouve Yann et Rudy et nous partons alors dans les rues d'Ipanema. Le guichetier du bus nous indiquera alors une bonne adresse de restaurant abordable et nous mangerons une pizza accompagnée d'un grand pichet de vin rouge maison fort sucré. Ensuite, nous demandons à des jeunes femmes à nos côtés si elles ne connaissent pas une discothèque dans les environs. L'une d'elles me répondra alors qu'elle me trouve attirante, nous quittons le restaurant sans bonne adresse de dancing !! A nouveau dans le bus du retour, on nous renseigne sur une discothèque locale, le Copa Show. Nous serons effectivement les seuls touristes ! Sur deux niveaux, nous dansons d'abord au rez-de-chaussée sur un style créole-zouk ; le premier étage est rythmé par la danse du Foggo, une danse nationale dans le style "boys band" sur piste.
A nouveau dans la soirée, une femme d'une carrure impressionnante m'aborde pour une danse... ce qui fera rire Rudy! A 04h00 du matin, nous rentrons à la guesthouse à pied, nous remémorant cette soirée étrange.

Yann part pour Florianopolis...

En ce dimanche, nous nous retrouvons tous les trois pour un petit déjeuner de fruits frais dans le patio du backpacker. Puis à 15h00, j'accompagne Yann au terminal terrestre. Des bouchons sur les grands axes retardent notre bus et Yann aura de justesse son bus pour Florianópolis dans le sud du pays. C'est la première fois depuis notre départ que nous nous séparons pour 15 jours et j'éprouve une étrange sensation à le voir s'éloigner !

Vous avez apprécié ce carnet ? merci...

Suite du voyageBRESIL

SUITE DU VOYAGE

TOURNONS ENSEMBLE

Récits LES RECITS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG - GRECE - TURQUIE
Photos LES PHOTOS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG

LES LIENS PRATIQUES : KENYA
- TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG
 

accueil | Contact | TE dans mes favoris | Recommander ce site | Echanges de liens | Liens

Réalisation graphique et technique par Yann MICHEL

Copyright © 2001-2014 Tournonsensemble.com - Tous droits réservés