QUI SOMMES NOUS
PROJET
ITINERAIRE
CARNETS
PHOTOS
RENCONTRES
PRÉPARATION
PARTENAIRES
anglais espagnol
ACCUEIL
 

Logo tour du monde

TOURNONS ENSEMBLE


ARTICLES

Récits

- Nature et modernisme
- Valparaiso avec Sylvie et Cyrille

- Torres del Paine

Divers

- Pompe France

 

CARNETS DE VOYAGE DES AMIS AU CHILI



CAPITALE : SANTIAGO

LANGUE : ESPAGNOL

RELIGION : CATHOLICISME

POPULATION : 14,8 M

SUPERFICIE : 757 000 Km²

CARNET DE VOYAGE AU CHILI
(11ème étape)
Drapeau chilien

 Coincé entre la Cordillère des Andes et l’Océan Pacifique, le Chili est l’un des plus beaux pays d’Amérique du Sud. 
La longue bande de terre qui va des lacs de sel du désert d’Atacama au rocher noir du Cap Horn varie à souhait les contrastes (salines, lacs, volcans), sans oublier son patrimoine architectural et la densité de sa faune.

ITINERAIRE (25 jours) : Vallée de la Lune - Santiago - Valparaiso - Punta Arenas - Puerto Natales

"VALPARAISO AVEC SYLVIE ET CYRILLE"

Sylvie, Cyrille… et Markov

Après l'escale d'une semaine en Argentine, où nous avons quitté nos amis Suédois Lina et Peter, nous retrouvons Santiago le samedi suivant à l'aube. Dans notre pied à terre habituel, nous nous effondrons sur nos lits superposés avant de nous lever pour accueillir Sylvie et Cyrille, un couple d'amis d'Estelle venus nous rejoindre pour une partie de leurs vacances...

Marc et sa familleAprès un après-midi à arpenter les rues de la ville, nous prenons ensemble le métro puis le taxi car nous sommes invités chez Markov, un ami de Sylvie, marié à Andréa, une Chilienne. La soirée se déroule agréablement autour de petits encas et d'excellents vins chiliens... Les bavardages touchent le mode de vie au Chili, l'histoire, les voyages, la nostalgie du temps d'étudiants pour Sylvie et Markov et puis… le fabuleux projet de Markov qui ouvrira les portes de sa propre Chocolatine (boulangerie française aux airs de Provence) en mars 2003 pour diffuser une bonne odeur de pain frais dans un quartier chic de Santiago! Fatigués, nous rentrons à notre chambre tard dans la nuit, Markov nous donnant rendez-vous au mardi suivant pour une visite des caves chiliennes...


La 4ème Compagnie Pompes France de Santiago nous accueille POMPE FRANCE

Au retour, le taxi nous arrête devant une caserne de pompier. C'est une aubaine pour Cyrille (pompier à Paris) car nous sommes devant les Pompes France. Nous aurons droit à une visite guidée de la caserne. On Les pompiers de la Pompe Francenous montrera des photos (dont la photo de Jacques Chirac encadrée sur un mur) et des textes français (dont la Marseillaise en mural aussi). Cyrille discutera avec Hernan et Luis Claviere, le directeur qu'il aura croisé dans les casernes de Paris quelques années auparavant ! Anécdote : Les Pompiers de la Jeanne d'Arc, navire de marine sur lequel Yann a effectué son service militaire, viennent dans la caserne de la 4eme Compagnie Pompe France de Santiago ici à chaque escale au port de Valparaiso,. Avant de les quitter, les pompiers nous incitent à passer la soirée Telethon de vendredi en leur compagnie…


Les jours passent…

Le lendemain, après un réveil tardif, nous allons, comme avant tout pique-nique, faire nos courses au marché où se trouve de bons fromages, de bons pains et de bonnes bouteilles de vin rouge… Puis, nous allons alors pique-niquer au Parque Forestal. Ensuite Sylvie et Cyrille partent découvrir le Cerro San Cristobal. Quant à nous, nous prenons le métro pour rejoindre le Stade Olympique en banlieue sud-est où on nous laissera entrer jusque sur son terrain. Yann foulera d'ailleurs le gazon du terrain de football, geste symbolique ! Nous rédigeons alors couchés sur l'herbe, le stade à nos côtés...Nous retrouvons ensuite Sylvie et Cyrille pour une soirée dans les rues piétonnes de la capitale, habitude nocturne...

Le jour suivant, après avoir réservé à la compagnie de bus quatre places pour Valparaiso pour le lendemain, nous déjeunons dans un foodgarden, espace fermé où des stands culinaires variés entourent une vaste place centrale de tables et chaises... Le midi, c'est le rendez-vous des employés du quartier ; le week-end et le soir, celui des jeunes…Puis, Yann partira faire les magasins alors qu'Estelle aidera Sylvie et Cyrille dans leur réservation d'avion et leur demande d'information à l'office de tourisme...Ensuite, alors que nos deux amis partent se promener au Cerro Sant Lucia, nous nous installons dans un parc pour poursuivre nos rédactions...Le soir, nous dînons dans le quartier du marché avant de boire un pisco sour et des bières dans un pub. La, Yann passera une partie de sa soirée devant le juke box !


Visite du vignoble du Chili…

Comme convenu en ce mardi matin, nous rejoignons Markov à une sortie de métro pour visiter ensemble le fameux vignoble de Concha y Toro, au village de Pirque, vingt kilomètres plus au sud dans les terres chiliennes.
La cave de Concha y TorroConcha y Toro est la maison et la marque la plus connue du Chili. Elle exploite une dizaine de vignobles autour de Santiago et dans d'autres vallées du pays. Nous payons l'entrée comprenant l'explication du vignoble, une visite des caves, la dégustation de trois vins et une visite du parc. Nous assistons ainsi à une vidéo présentant le vignoble, très performant dans sa publicité commerciale à l'export... Nous dégustons un vin blanc agréable au palais avant de descendre visiter les cuves puis les caves. Nous dégustons alors deux vins rouges et découvrons le Casillero del Diablo. Pour terminer, sous un crachin nous découvrons un immense parc composé de grandes étendues vertes, d'arbres gigantesques, de lacs artificiels et d'une demeure... Enchantés de cette visite agréable organisée par Markov, nous entrons sous la pluie au centre ville pour un déjeuner.


Ballades…

L'après-midi, tous deux, nous partons nous promener au Cerro Santa Lucia alors que Cyrille et Sylvie quadrilleront la ville. Agréable mont au milieu de la ville, nous atteignons son sommet en passant par des petits escaliers et des places où amoureux se prélassent. Nous observons ainsi la ville d'une vue panoramique. Nous nous asseyons sur un banc prenant le temps d'apprécier ce lieu et nous dirigeons ensuite aux fontaines...Le soir, avec Sylvie et Cyrille, nous déambulons comme à notre habitude au cœur de la ville...


A nous la côte Pacifique !

Tôt le lendemain matin, dans le bus qui nous mène à Valparaiso, nous étudions tous deux notre grammaire espagnole, laissant Sylvie et Cyrille dans une somnolence partielle... A notre arrivée, nous surplombons une partie de la ville et en arrière plan, l'océan Pacifique.A Valparaiso, nous happons un micro-minibus, pour Viña del Mar où nous comptons trouver un pied à terre pour les jours à venir.Après recherche, nous sélectionnons un hôtel où nous nous déchargeons de nos sacs... Yann sera ravi de pouvoir caresser un Akita Inu, chien japonais qu'il affectionne... Nous partirons ensuite visiter Valparaiso en rejoignant la ville par micro...

Visite de Valparaiso...

ValparaisoValparaiso doit nom à Juan de Saavedra. Espagnol, il fut le compagnon d'aventures de Diego de Almagro (découvreur du Chili) qu'il retrouva d'ailleurs ici. Il baptisa Valparaiso en référence à son village natal et non pour le côté paradisiaque de ce lieu...La ville a une histoire forte suite aux nombreux naufrages, guerres, attaques de pirates, raz de marée, tremblements de terre... Au XIXe siècle, la ville connut son euphorie. Puis, par la baisse d'activité de son port due principalement à l'ouverture du canal de Panama, elle déclina progressivement. L'espoir aujourd'hui pour le Chili de redevenir une force repose sur l'ambition du pays d'être à terme, le "Tigre" du continent sud-américain.
Nous marchons jusqu'à atteindre l'ascensor Artilleria et nous retrouvons ainsi rapidement au sommet du mont Cerro Artilleria. Cet " ascensor " construit en 1893 est l'un des plus longs parcours (175m) par ce mode d'acheminement. Nous prenons le temps d'apprécier la vue sur le port et ses collines avant de visiter le Museo Naval y Maritime, installé dans un ancien palais doté d'une immense cour intérieure. Ce musée relate des évènements de la marine de guerre chilienne de 1818 à 1880, de l'Esmeralda, bateau de guerre... Le décor est superbe, les explications claires et la présentation créative.

Histoire incongrue…

Nous quittons les lieux pour rejoindre la place centrale, Plaza Sotomayor, nerf de la cité où fut construite la ville. Proche du port, elle est entourée de l'Académie navale, de la grande poste, du palais de justice, et de la gare. A son centre, le monument de la guerre du Pacifique. Quelques rues plus loin, nous mangeons des empanadas aux mariscos (chaussons fourrés aux fruits de mer) dans un restaurant à l'aspect insalubre. Sylvie aura d'ailleurs remarqué un détail que seule une femme aura le réflexe de voir... et que nous ne nous permettrons pas d'écrire ici... Elle fit bien rire la tablée ! Nous partons ensuite à la découverte de recoins, grignotant des cerises, fruits d'époque en vente à de nombreux coins de rues... Sur notre avancée, nous notons le mélange de grands immeubles aux maisonnées colorées, vieillies par le vent, le soleil et le temps. Dans cette ville aux nombreux chiens errants, aux vieux funiculaires brinquebalants, aux bâtisses anciennes, belles mais laissées à l'abandon, on comprend alors que la ville a du vécu, sur le port comme dans ses rues en hauteur...

Nous partons alors visiter la maison de Pablo Neruda, célèbre poète chilien, longtemps diplomate pour son pays dans des contrées lointaines (Asie, France... ) et à plusieurs reprises exilé... Sa maison est située dans les hauteurs de la ville. De l'extérieur, la maison reste sans grand attrait. Une fois à l'intérieur, nous pénétrons dans un petit labyrinthe de quatre étages qui sont reliés par de petits escaliers en colimaçon. Pablo Neruda acheta cette demeure en 1959 avec un couple d'amis. Nous comprenons alors sa passion pour la mer et les voyages à travers ses décorations originales (tableaux, hublots...). Au dernier étage, le bureau offre une vue panoramique superbe sur Valparaiso, son port et le Pacifique.

De Valparaiso, Pablo Neruda a écrit :
" Un point de la planète s'illumina minuscule...
Surgirent des navires pavoisés, beaux comme des colombes de rêves...
Valparaiso scintilla dans la nuit de l'univers.
J'avoue que j'ai vécu "

Vina del Mar....

Le soir s'annonce et nous rejoignons le centre ville pour dîner avant de reprendre un micro qui nous ramènera à Vina del Mar. Là, nous traversons le Rio Estrero Margo pour rejoindre le casino municipal et ses bars avoisinants. Du fait du prix de l'entrée du casino, nous nous résignons à aller boire un verre. Ici dans ce quartier huppé, la consommation est au même tarif qu'à Paris. Après cette longue journée, nous serons heureux de retrouver nos lits... Mais Yann, dans le feu de l'action, poursuivra seul la tournée de la ville...Au lendemain matin, nous partons tous deux faire un footing le long de la côte longeant la playa Acapulco. Entre océan et avenue chargée de passage routier, nous apprécions cette bouffée d'oxygène matinale.


Viña del MarA notre retour, nous nous promenons dans les rues piétonnes du centre ville. Vina del Mar fut dans les années 1970-1980, la plus célèbre des stations balnéaires du pays où affluaient les riches chiliens. La ville est fleurie et de nombreux parcs rendent agréables sa découverte. Nous restons un long moment à la Plaza Jose Vergara, place centrale, avant d'aller réserver notre bus pour Santiago au lendemain. Ensuite, heureux de pouvoir bénéficier de l'océan tout proche, nous nous installons sur la playa Acapulco pour un pique-nique pendant lequel Cyrille et Yann dégusteront à eux deux une pleine bouteille de vin rouge... Puis, inévitable baignade symbolique dans cette eau du Pacifique à 14°C environ avant d'entamer une petite sieste ! Les vagues, parfois de hautes tailles, nous obligent à plonger, anticipant leur venue ! De retour à la Plaza Vergara, nous réalisons la visite de la ville en charrette tirée par un cheval. Alors que nous arrivons à l'entrée du parc Quinta Vergara, un des plus beaux parcs du littoral possédant de nombreuses espèces de plantes exotiques, celui-ci fermera ses portes...


Soirée rires…

Le soir, nous arpentons les rues piétonnes ; Yann et Cyrille, se prenant pour des enfants, entreront tous deux dans un petit camion se balançant après avoir mis une pièce... Ils feront sourire les passants ! Ensuite, dans un bar-restaurant, alors que nous dînons, le serveur nous présentera des fiches traduites de l'espagnol au français, nous montrant toute sa motivation à apprendre notre langue. Il reviendra à plusieurs reprises discuter et au final, nous exposer sa philosophie de la vie. Pendant que Sylvie, Estelle et Cyrille rentrent à l'hôtel, Yann de son côté poursuivra sa ballade nocturne...


Sylvie et Cyrille découvrent la Cordillère des Andes…

Au lendemain matin, Sylvie, Estelle et Cyrille prennent un bus pour Santiago où Markov les attend. Yann préférera passer une journée de plus à Vina del Mar. De Santiago, en 4*4, Markov fera découvrir à Sylvie et Cyrille la Cordillère des Andes aux sommets enneigés. La route est sinueuse et peu large obligeant la mise en place en hiver d'un sens de circulation en fonction des horaires... Au cœur de la station de ski non fonctionnelle en cette période printanière, le petit groupe s'assied, entouré d'un lit de pissenlits et surplombant le village, mais dominé par ces remparts montagneux à l'horizon...Yann aura, quant à lui, réussi