QUI SOMMES NOUS
PROJET
ITINERAIRE
CARNETS
PHOTOS
RENCONTRES
PRÉPARATION
PARTENAIRES
anglais espagnol
ACCUEIL
 

TOURNONS ENSEMBLE


ARTICLES

Récits

- D'île en île 1
- D'île en île 2

Divers



INFOS TECHNIQUES

ACTUALITE EN INDONÉSIE
traduisez le avec Google

CAPITALE : JAKARTA

LANGUE : INDONESIEN

RELIGION : ISLAM

POPULATION : 207,1 M

SUPERFICIE : 1 900 000 Km²

INDONESIE
(17ème étape)


L'Indonésie se caractérise par ses îles volcaniques largement étalées et changeantes, occupées par l'une des nations les plus diversifiées et les plus exotiques de la terre. 
Malgré cette richesse, si un manque subsiste sur l'île principale de Java, treize mille autres îles ou îlots sauront bien la combler !

ITINERAIRE (30 jours) : Bali - Lumbock - Sumbawa - flores - Java

"D'île en île II"

Flores et les Varans...

Apres cette randonnée un peu spéciale, de retour au baraquement, David nous apprend qu'il rentre en bateau avec nous, sa femme venant d'entrer a l hôpital local..Alors qu'il prépare ses bagages, nous contemplons sur sa terrasse, une dernière fois, ce fabuleux héritage préhistorique bien vivant !.

Compte-tenu de la présence de David, nous    abrégeons le snorkeling pour lui permettre de regagner sa femme au plus tôt. 

A Labuanbajo, nous quittons notre équipage sous la pluie et passons notre soirée au restaurant à discuter de cette journée frissonnante. 

Long retour a Bali.. 

Au lendemain, nous quittons Flores pour revenir sur l île de Bali. Pendant les deux jours de ferry, Estelle passera plus de temps aux toilettes qu'à son siège suite à une gastro .Yann aura la mission de tenir la porte des toilettes, porter les bagages et soutenir Estelle !!..

A Denpasar de jouer le rôle de la ville de convalescence pour la seconde fois !.

Nous quittons après un peu de repos définitivement Bali pour Java, notre dernière étape en Indonésie. 

Nos premiers pas sur Java. 

A l'est de l'île sur la cote nord, notre pied à terre sera Probolingo, transit pour une nuit avant d'accéder au village de Lemorro Lawang pour visiter notre second volcan du pays, mais cette fois-ci actif, le Gunung Bromo. Il fait frais, venteux et on pourrait se croire dans un de nos hauts et isolés villages alpins de part l'architecture des maisons en bois, la végétation et les tenues en laine.

Finalement  en fin de soirée, deux irlandais, James et Hazel se joignent à nous pour l'expédition du lendemain. 

Le village se trouve sur les hauteurs des parois du cratère qui fait 10 kilomètres de diamètre, qui abrite plusieurs volcans dont le fameux Gunung Bromo, et un surprenant temple.

Du village, nous avons une vue plongeante sur l intérieur du cratère.  

A la rencontre du Gunung Bromo. 

2h30 du matin, nous sommes les premiers levés suite à un décalage horaire d'une heure, oublié à notre arrivée sur Java. En jeep, tous les quatre, nous grimpons jusqu'au sommet du Gunung Penanjahan avec notre guide. Nous roulons dans la nuit et dans le brouillard, le seul repère étant la délimitation des parois noires du cratère avec le ciel étoilé et de longs troncs d'arbres en bord de route.

Au sommet, nous espérons contempler le paysage mais la brume persistera malgré nos quatre heures d'attente.De nombreux touristes du pays sont présents sur ce très prisé point de vue. Mais c'est seuls que nous quittons celui-ci à 8h00 du matin, tempestant contre le mauvais temps !. 

Nous avons opté de rentrer à pied avec notre guide, au village distant de 18 km, en parcourant l'intérieur du cratère et ses volcans.

Les points forts resteront l'ascension par escaliers de pierre du Gunung Bromo et le parcours circulaire sur ses parois fines avec l'épaisse fumée à l'odeur de soufre qui se dégage du centre. 

Le temple presque à ses pieds est la seule construction dans ce cadre naturel imposant. Nous ne comprenons pas comment ce site a pu passer inaperçu dans les guides touristiques que nous avons étudiés. Ce vaste paysage lunaire restera a nos yeux un des moments forts de notre tour du monde au même titre que le Ngorongoro en Afrique et le désert d'Uyuni en Amérique du Sud. 

Hélas pour nous, nous devons quitter de cadre le soir même, ayant réservé notre bus exceptionnellement en avance en direction de Solo.. 

Transport imprévu jusqu'à Solo 

A l'agence de transport, le responsable nous annonce que le bus est bloqué sur l île de Bali à l'embarcadère du ferry suite à une mer agitée et pour une durée indéterminée.Il nous propose alors de nous acheminer à Solo par véhicule privé pour quelques rupiahs de plus.. 

Deux chauffeurs se relaient pendant les sept heures de route alors que nous dormons sur des fauteuils individuels à l'arrière du véhicule. Nous arrivons en pleine nuit dans un hôtel de notre choix, difficile à localiser car situé dans un quartier piétonnier inaccessible en voiture. 

Ballades et rencontres dans les rues de Solo. 

Solo est avec sa sour Yogyakarta, le centre de la culture javanaise. Nous restons dans la ville quelques jours : nous visitons Kraton Surakarta et Kraton Mangkunegaran. Ce sont des complexes qui renferment plusieurs bâtisses aux grandes salles carrelées, comprenant de vastes espaces intérieurs comme extérieurs et une richesse de meubles d'époque.

Lors du déclin du royaume de Mataram, ce palace fut construit suite au mouvement de la famille royale. 

Solo est une ville agréable, un peu en comparaison à nos villes provinciales historiques, avec rues piétonnes, petites boutiques, marché et maisons anciennes. Le taxi est ici le tricycle, ce qui nous change des mules de Lombok ou des scooters de Bali. 

Dans un internet, nous faisons connaissance de Malkan, le propriétaire. Lorsque nous lui annonçons que nous allons assister à un spectacle de danse dans une école spécialisée, il nous propose de nous y emmener. Il nous dépose à l'entrée de l'école en nous donnant rendez-vous au lendemain soir pour un dîner typiquement local.. 

Nous assistons à une représentation de danse de haut niveau qui met en compétition plusieurs groupes de l'école notés par des juges. Habillés et peints pour représenter les dieux tels que Rama, le Dieu créateur et Vishna, le Dieu de la fertilité, etc...Un orchestre d'homme et de femmes rythme les scènes dramatiques. 

De retour dans les rues piétonnes de notre guesthouse, nous croisons les habitués nocturnes comme ce groupe d'hommes jouant à une machine à sous posée sous un abri à même le sol. Compte tenu du peu de touristes dans ce quartier et de notre présence régulière, nous avons droit à un 'See you tomorrow, have a good night.'. 

A l'hôtel, avant de se coucher, Yann sauvera une souris se trouvant dans le trou des toilettes turques !. On vous passe les détails.. 

La journée suivante, nous visitons à 36 km (mais 3h00 de bus !). le temple de Candi Sukuh datant du XVème siècle. C'est un des derniers temples hindous construits sur l'île de Java. Situé sur le flanc d une montagne, il est curieusement de style inca. Sur le site, sur la première terrasse, une entrée en pierre, puis un jardin vert avant d'accéder au dernier niveau à un temple en escaliers. 

Le soir, avec Malkan, comme prévu, nous dînons dans un restaurant typique : ce sont des tapis posés sous des bâches à même le sol et accolés à quelques bassines et cuisines basiques extérieure.Nous mangeons avec les mains et les pieds croisés, assis sur le tapis.Nous finissons la nuit dans un bar discothèque de luxe ou se produit un groupe de musique. Après une pause, un des guitaristes fera son retour sur scène en titubant et sera alors l'attraction de la foule attendant la prochaine chute !.

Après cette soirée agréable, Malkan nous raccompagne a notre guesthouse avec son imposante voiture noire aux vitres teintées.. 

En route pour Yogyakarta..et le fameux  temple de Prambanan 

En 1h00 de train, nous sommes a Yogyakarta le lendemain. Cité la plus populaire en Indonésie, nous découvrons une ville très historique à grande activité de vendeurs de rues. 

Rapidement nous partons pour Prambanan situé à 17 km à l'est de Yogya. Prambanan est le plus grand complexe de temples hindous sur l'île de Java après Borobudur. Un des sites abrite cinq temples : un par divinité hindoue réputée : Rama, Shiva, Vishnu, Garuda..le plus grand temple Shiva mesure 47 mètres de haut. Ils sont chacun de forme conique en pierre grisée avec un balcon circulaire extérieur accessible par escalier. Dans la pièce centrale est abritée la statue de la divinité dans l'obscurité. Aucune installation électrique dans les temples ce qui accentue le coté mystérieux au regard des statues.

Ce superbe site fut abandonné après le déclin du vieux royaume de Mataram. Le soir, nous assistons à un spectacle de Son et Lumière sur le légendaire conte du Ramayana tentant de retracer l histoire de Rama et de Sita sa femme : l'expulsion du 'prince' Rama dans la forêt après un complot contre sa personne, l'enlèvement de Sita sa femme par Rashvana et la délivrance de Sita par Lakshmana, la preuve de la pureté de Sita qui se donne au feu, et enfin le secours apporté par le Dieu du feu..C'est un grand défi que de tenter de mettre en spectacle cette légende hindoue.Les acteurs sont de piètres qualités, peu coordonnés et motivés, peu convaincants.Nous repartons déçus surtout en comparaison à l école de danse mais restons contents de ce spectacle vécu dans une sorte d'arène avec en fond de tableau, ce temple historique illuminé. 

Au lendemain, nous partons avec nos petits sacs à dos au petit village de Borobudur pour y vivre deux jours de découverte. 

Borobur : son temple et son Festival International, BIF. 

Ce n'est pas un hasard si nous avons choisi ce moment pour nous y rendre car c'est le dernier jour du Festival annuel  International de Borobudur. Nous sommes à la cérémonie de clôture ; C'est un genre d'exposition sous de grands stands couverts de belles bâches blanches tendues, situé au pied du temple. C'est un peu comme nos foires françaises avec ses petites échoppes entourant la scène et des centaines de sièges alignés face à celle-ci en pleine nature. Cette année, les pays à l'honneur sont la Malaisie et Singapour. Nous sommes vite repérés dans la rangée des sièges et une hôtesse vient nous placer dans une zone ou nous bénéficierons d un repas alors que nous n'avons pas payé.Spectacles, danses des deux pays puis discours du gouverneur de Java qui poussera même la chansonnette !. Un groupe américain de Jazz changera le rythme de la soirée avant de reprendre dans l'exotisme.Nous dormirons dans les rares hôtels de Borobudur et avant le levé du soleil, nous serons sur les pierres du temple de Borobudur, dans une brume habituelle à cette heure matinale. 

Le site de Borobudur, situé à 42 km de Yogya est un des plus grands monuments bouddhistes d Asie du Sud Est. . La construction est le résultat de plus de cents ans de travail de paysans embauchés par un riche inconnu.Les successeurs des paysans perdirent de ce fait leur savoir faire de la culture des terres et durent s'exiler dans les villes délaissant ce site au fil du temps. Borobudur fut alors caché progressivement par une dense végétation après le déclin du Bouddhisme. Il fut redécouvert en 1814 par Raffles. 

Composé de six étages, nous attendons au plus haut niveau que la brume se disperse progressivement alors que le soleil rougit. Des cloches en pierre, espacées, laissent entrevoir dans chacune d'elle, un bouddha assis ; parfois la tête est manquante, nombreux voleurs les ayant caché dans des collections secrètes.

Chaque couloir, chaque coin, chaque fresque, chaque pierre, chaque escalier est unique. Nous partons chacun à la découverte de ce site, ce qui nous prendra des heures avant de nous retrouver au pied de cet exceptionnel monument . 

De retour à Yogya, nous serons surpris qu'un local nous parle en français sans accent et avec un riche vocabulaire. Son métier : garer les voitures de deux restaurants. Il nous propose de passer une soirée ensemble : grâce à lui, nous découvrons la cuisine de Sumatra..parce que nous ne saurons jamais vraiment ce que nous avons mangé, nous préférons celle de Java.. ! 

Nous nous rendons le lendemain au sud de la ville afin de visiter le Taman Sari, comprenant des canaux, une piscine et un palace, des galeries souterraines construits en même temps que le Kraton Palace entre 1758 et 1765. Nous demandons alors notre chemin à un homme qui se proposera d'être notre guide et nous fera passer tout d'abord par un marché aux oiseaux, serpents, chiens et chats, rats, tous utilisés dans la base culinaire pour des fins médicinales..

Les galeries souterraines sont de vrais labyrinthes et la présence de notre guide se révèle bien  utile. 

Triste nuit dans le train pour Jakarta. 

Nous prenons alors le train de nuit 'Bisnes Class', ce qui signifie troisième classe, pour atteindre Jakarta au petit matin.

Dans la nuit, alors qu' Estelle dort pourtant la tête sur son petit sac à dos, un voleur réussira à lui arracher, sautant aussitôt du train en début de course !..Passeport, carte bleue, billets d'avions tour du monde, permis de conduire international, carnet de vaccination, appareil photo reflex, et discman font maintenant partis du passé. La haine !!.. 

Ainsi la première journée à Jakarta se révèlera administrative à la recherche d'un commissariat de police où l'on parle l'anglais et la rédaction de documents à l'ambassade de France qui saura nous accueillir avec professionnalisme et chaleur. Nous gardons encore aujourd'hui un très bon souvenir en particulier de Monsieur Guisset et d Eric de la sécurité qui nous ont fortement soutenus. 

A Jakarta, ville grise, insalubre et polluée, les tricycles à pédales ont laissé place à des tricycles motorisés. Les larges avenues, fluides la journée, sont encombrées aux heures de pointe et de nombreuses personnes sont équipées de masques à gaz pour se protéger de la pollution dans les rues..Les rats et les odeurs d égouts dans certains quartiers ont de quoi vous faire fuir..D'énormes shoppings se trouvent à proximité de bidons-villes. La pauvreté visible dans les rues contraste avec les Mercedes et BMW entassées le soir au bas des shoppings.Il n est pas difficile de s'apercevoir que la ville n a pas été construite sur des plans d'urbanisme tellement c 'est l'anarchie. Nous sommes dans le monde de la copie de CD, informatique, vidéos..

La seule visite que nous ferons sera celle du port aux bateaux de pêche alignés. Mais la majeure partie du temps, nous le passerons entre l Ambassade de France et la Police en patientant par des films au cinéma (Taxi, Phone Booth.).  Pour les besoins financiers d'Estelle, Yann deviendra son banquier vue la difficulté par Mastercard de réagir en temps et en heure.

Finalement Estelle obtiendra un passeport d'urgence qui ne lui laisse que 6 mois de validité et nous devons quitter le pays le même jour pour accéder à Singapour dans la légalité (l'Asie exige un passeport valide de plus de 6 mois..). 

Et finalement.. 

Nous garderons de l'Indonésie ses paysages étonnants et la diversité culturelle et religieuse de chaque île. La gentillesse de la population reculée dans les campagnes et en dehors de tout intérêt commercial.. 

Pas de récit de Singapour et de Thailande, mais nous avons de Singapour l'image d'une ville hyper moderne, carrefour économique de l'Asie. Comment une ville aussi 'High-Tech' aurait-elle pu pousser si près de villes aussi mal structurées ??

Estelle est rejointe par son prince charmant à Bangkock, après quelques jours dans le nord de la Thailande, ils s'envolent pour la Turquie et la Grèce.

Quand à Yann, il s'enfonce un peu plus dans l'Asie, direction le Cambodge afin de découvrir Anghkor.

Vous avez apprécié ce carnet ? merci...

CAMBODGE

SUITE DU VOYAGE

TOURNONS ENSEMBLE

Récits LES RECITS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG - GRECE - TURQUIE
Photos LES PHOTOS : KENYA - TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO - EQUATEUR - PEROU - BOLIVIE - CHILI - ARGENTINE - BRESIL - URUGUAY - NOUVELLE ZELANDE - ILES VANUATU - AUSTRALIE - TASMANIE - INDONESIE - SINGAPOUR - THAILANDE - CAMBODGE - VIETNAM - CHINE - HONG KONG

LES LIENS PRATIQUES : KENYA
- TANZANIE - ZANZIBAR - MALAWI - ZAMBIE - NAMIBIE - AFRIQUE DU SUD - LESOTHO -